2021 Ouest France L’art breton mis en lumière à Saint-Joseph, à Lannion

Pendant l’été, Françoise Urien propose quelques visites guidées de la chapelle Saint-Joseph, à Lannion (Côtes-d’Armor). Elle y décrypte notamment Le chemin de croix, une œuvre de Xavier de Langlais.

La chapelle Saint-Joseph est l’illustration du réveil culturel breton, provoqué par plusieurs artistes et artisans. Xavier de Langlais, l’auteur de la fresque, faisait partie de ce mouvement.
La chapelle Saint-Joseph est l’illustration du réveil culturel breton, provoqué par plusieurs artistes et artisans. Xavier de Langlais, l’auteur de la fresque, faisait partie de ce mouvement. 

C’est un des plus célèbres chemins de croix de Xavier de Langlais​, présente Françoise Urien, membre de l’Association pour la recherche et la sauvegarde des sites archéologiques du Trégor (Arssat), ravie de partager ses connaissances avec le public. Nous avons eu l’idée de proposer cette visite en complément de l’exposition du peintre aux Ursulines. » ​(Jusqu’au 9 octobre)

Une chapelle sculptée de béton

Avant de s’attarder sur l’œuvre de Xavier de Langlais, les visiteurs se laisseront surprendre par l’originalité de la chapelle Saint-Joseph, édifiée dans l’enceinte du collège du même nom, à Lannion.

Imaginée par James Bouillé en 1937, elle interpelle par son architecture, notamment par ses grandes arcades en béton qui forment la voûte du chœur. Le choix des couleurs pastel, mis en valeur par la lumière qui perce les vitraux, amplifie cette impression de modernité.

Il voulait participer à la renaissance de l’art breton, tout en étant influencé par l’Art déco.

Partout, les symboles celtiques rappellent que des artistes et artisans locaux ont collaboré à sa conception. James Bouillé et Xavier de Langlais avaient fondé l’Atelier breton d’art chrétien, regroupant sculpteurs, maître verriers, orfèvres…

Les vitraux aux couleurs vives, enserrés dans les grandes arcades en béton, contribuent à donner du caractère à la chapelle. | OUEST-FRANCE

Classé aux Monuments historiques

Tout le long des murs, de part et d’autre, les peintures monumentales représentent le chemin du Christ, du jugement au tombeau.

L’espace n’étant pas très favorable, Xavier de Langlais a eu l’idée de ne peindre que la moitié des corps et de faire se suivre les 14 stations du chemin de croix​, confie l’ancienne professeure d’histoire, qui donne tous les détails souhaités durant la visite. Les traits sont très nets, le paysage derrière est beaucoup plus stylisé.

À l’entrée de la chapelle Saint-Joseph, le Christ roi, en béton, est l’œuvre de Jules-Charles Le Bozec. | OUEST-FRANCE

En quittant les lieux, un petit coup d’œil en arrière permet d’embrasser l’ensemble du bâtiment, classé aux Monuments historique avec son mobilier​, et d’admirer la roue de la croix celtique, symbole d’un soleil rayonnant, au centre duquel se tient un Christ roi, bras ouverts. Comme pour accueillir les paroissiens.

Cette sculpture est l’œuvre de Jules-Charles Le Bozec, sculpteur de renom, lui aussi engagé dans différents mouvements qui ont provoqué le réveil culturel et artistique breton. C’est dire si la petite chapelle vaut le détour.

Visite de la chapelle Saint-Joseph, les vendredis 30 juillet, 13 et 27 août, à 14 h 30 et les samedis 14 et 21 août, à 10 h. La Fondation du patrimoine lance un appel au don pour la réfection de la toiture : www.fondationpatrimoine.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.