Catalogue raisonné

XL nuit de l'enfance 1964Qu’est-ce qu’un catalogue raisonné ?

C’est l’inventaire le plus complet possible des œuvres produites par un artiste, avec le maximum d’informations à leur sujet : titre éventuel, date de création, technique utilisée, support, format, bibliographie, expositions, propriétaire et localisation (avec l’accord de ce dernier) et enfin numéro d’inventaire.

Exemple :   image

« Jeune fille de profil » gravure sur cuivre imprimée  sur papier fort (32 x 54 cm), signé « X de Langlais », en bas, à droite. Bibliographie/exposition : reproduit sur l’affiche et le carton d’invitation de la nuit de l’enfance à Rennes le 1er février 1964. Collection privée, France. Inv. XL GC 1964-2 NdeR 2/15.

Un ou plusieurs chapitres consacrés à la vie de l’artiste précèdent généralement ce travail.

Le terme « raisonné » signifie que l’auteur présente le corpus de l’artiste selon un ordre choisi, généralement chronologique ou thématique. En ce qui nous concerne, nous adopterons cette seconde solution, mais par thème nous serons chronologique.

Né en France, le terme a gagné le monde entier.

Les catalogues raisonnés sont de véritables outils, utilisés par les professionnels (musées, historiens d’art, experts, galeristes) et les collectionneurs (qui peuvent ainsi rêver devant les œuvres qu’ils convoitent !), mais aussi tout simplement lus par les personnes que l’œuvre de l’artiste ne laisse pas insensible…

 

Catalogue raisonné, catalogue critique

Qu’est-ce qu’un catalogue raisonné ou un catalogue critique ? Il s’agit d’un ouvrage qui rassemble, recense et classe l’œuvre complète d’un peintre ou d’un sculpteur. Travail d’inventaire et de documentation, le catalogue retrace le parcours de l’œuvre, dans son ensemble et en détail. Chaque peinture, ou sculpture, est en effet décrite en elle-même, analysée et replacée dans le processus créateur de l’artiste. Toutes les œuvres sont reproduites, à chacune est associée une notice détaillée : fiche technique, données bibliographiques et historiques, accompagnées d’un commentaire, parfois de documents iconographiques en rapport. Un travail minutieux de dépouillements, de recoupements, d’enquêtes « sur le terrain », de vérifications des données, de recherche de l’information, permet d’approfondir et d’enrichir la recherche.

À ce travail de compilation et de confrontation succède l’élaboration d’un plan qui sera soit chronologique soit thématique (soit les deux) selon que l’artiste datait ou non son œuvre, selon également les sujets dominants de sa création.

Deux parties distinctes — biographie et catalogue proprement dit — caractérisaient les premiers catalogues raisonnés, à visée didactique. Dans les catalogues critiques, plus récents, le ou les auteurs ont adopté une démarche privilégiant l’approche et la réflexion personnelles avec le même souci constant de rigueur et de méthode.

L’établissement du catalogue de l’œuvre complet d’un artiste peut réclamer de nombreuses années de recherche : trente-cinq pour celui de Fragonard, quarante pour Monet.  Après la publication, les recherches ne sont pas abandonnées ; les informations nouvelles sont rassemblées en vue de rééditions revues, corrigées, augmentées.

Au cours de l’élaboration d’un catalogue critique, les comités consultatifs ont un rôle essentiel dans l’inclusion, ou non, d’une œuvre. Un comité est une association constituée d’historiens de l’art, et/ou de descendants et d’ayants droits du peintre concerné, du ou des auteurs du catalogue ; il se réunit de façon périodique afin de délibérer sur les œuvres présentées. Après examen, et selon l’opinion des membres du comité, des avis sont émis : il s’agit d’intentions d’inclusion ou de non-inclusion ; une troisième possibilité est le maintien à l’étude. En aucun cas, ces avis ne peuvent ni ne doivent être considérés comme des certificats d’authenticité ou des certificats d’expertise ; ils ne sont jamais motivés.
Les œuvres soumises à l’examen d’un comité doivent faire l’objet d’une demande écrite (soit par courrier soit via le formulaire) entraînant l’ouverture d’un dossier.
Les œuvres restent sous la responsabilité des propriétaires pendant les périodes de transport et de dépôt ; elles doivent être directement apportées au lieu de réunion du comité, dans les délais impartis, ou déposées par un transporteur agréé. En aucun cas, une œuvre ne peut être adressée par courrier.
Quel que soit l’avis émis par un comité, l’œuvre est restituée sur présentation du bordereau de dépôt. Nous garantissons la confidentialité de toutes les démarches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.