Xavier de Langlais et la langue bretonne : travail de thése par Glenn Gouthe

Xavier de Langlais et la langue bretonne : création, sauvegarde, transmission : étude de la place du breton dans la vie d’une personnalité bretonne du XXe siècle

par Glenn Gouthe

Thèse de doctorat en Langue, littérature et culture bretonnes

Après 4 années de recherches, Glenn Gouthe a soutenu sa thèse de doctorat en langue, littérature et culture bretonnes à l’Université Rennes 2. Grâce aux archives familiales, mais aussi aux fonds des nombreuses bibliothèques de Bretagne et d’ailleurs, cette thèse propose un panorama des actions de Xavier de Langlais pour la langue bretonne.

Sous la direction de Hervé Le Bihan.

Soutenue le 14-12-2021

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Centre de recherche bretonne et celtique (Brest, Finistère) (laboratoire) et de Centre de recherche bretonne et celtique / CRBC (laboratoire) .

Le président du jury était Gwendal Denis.

Le jury était composé de Charles Videgain.

Les rapporteurs étaient Vannina Lari.

Résumé

En quoi Xavier de Langlais participa-t-il à la vie et à la survie de la langue bretonne au cours du XXe siècle ? Personnalité bretonne, membre des Seiz Breur, il est un témoin direct des bouleversements touchant alors le breton et entraînant peu à peu son déclin. Son activité artistique, comme ses peintures, ses gravures, ses illustrations ou encore ses fresques font sa notoriété en Bretagne et au-delà. Son œuvre en langue bretonne et en faveur de celle-ci est moins connue. Cette étude tente de comprendre le lien qu’il a entretenu avec la langue bretonne et son militantisme pour celle-ci. Il fit la démarche d’apprendre la langue bretonne au sein d’une famille non-brittophone. Il composa poésies, romans, nouvelles, pièces de théâtre. Il participa activement aux principales revues littéraires de l’époque telles que Gwalarn ou Dihunamb. Il s’intéressa à la langue de son environnement en pays vannetais en collectant chansons, contes, locutions, proverbes sur le terrain, dans la région de Surzur. Il s’engagea pleinement dans une réforme orthographique devenue indispensable à ses yeux afin que la langue puisse être enseignée dans le système scolaire et ainsi permettre une transmission aux générations futures.

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03676028/document

http://www.theses.fr/2021REN20051?fbclid=IwAR1B8zW7VVntYygPHgafLSomcp6SX9jZi8K1pUi5vn4C6en4oS1PzJ6jFUs#

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.